meridian-shaft Jump to content
Forums

Téléchargement illégal, grave ou pas ?


Grave ou pas ?  

7 members have voted

  1. 1. Le téléchargement illégal, c'est grave ou pas ?

    • ouech! c grav sa meeer!!!!
      1
    • non, c'est pas grave, la vie continue !
      2
    • tout est relatif, restons neutres !
      0
    • j'en sais rien. Ça y-est, vous avez ruiné ma nuit, j'vais pas pouvoir dormir avec cette question !
      0
    • je m'en fiche, je fais tout en licence libre, trololol !!!
      0
    • Hein quoi ?! J'ai rien fait !
      4


Recommended Posts

Salut toutes et tous ! :c_happy:

@calisto06 nous a trouvé une question très intéressante à disputer après la chocolatine et le pain au chocolat :

Le 15/06/2018 à 19:13, calisto06 a dit :

D'ailleurs ça me fait penser qu'est ce qui est le plus dangereux pour la société le P2P illégal ou la pollution ?

Moi j'aime bien, un débat comme ça.

Bon alors déjà, @Firebird nous a spoilé une bonne partie du cheminement, et donc des disputes enflammées (mais non, pas spoliés, "spoilé" nuance !).
Oui, car elle a tout de suite vu que ça n'avait rien à voir ! :black-girl-wat:

Donc à partir de là, la question attire tout de suite moins la curiosité. Oui mais en même temps:macron-doute: … ça reste quand-même un défi qui ne se résous pas comme ça, d'un claquement de doigt, saperlotte !

Parce que, bon ! 45000 morts/an et 100 Milliards d'euros/an, ça c'est les chiffres de la pollution de l'air, et à côté, il n'y a pas un seul décès à relever pour la piraterie de fichiers. Quand aux chiffres de l'industrie du divertissement, ils vont très bien, Hadopi ou pas.
Pareil pour l'art indépendant, qui a toujours été très mal, avec ou sans Hadopi.

La question derrière tout ça, c'est celle du modèle juridique de protection des œuvres et des auteurs. Et je ne pense pas que la Hadopi aide l'artiste indépendant ou la création tout court, bien au contraire.
Pour moi, la Hadopi n'apporte rien alors que c'était l'occase idéale pour remettre tout ça sur des bases plus saines. Je suis d'accord avec @Delta quand il dit que « certains créateurs exagèrent », et ça n'est pas d'hier.

Qu'en dites-vous ?

  • J'aime 1
Link to comment

yop là @Le PoissonClown,

c'est clair que les créateurs exagèrent ... Et la Hadopi ne fait que sont boulot pour le quelle ils sont payer. La Hadopi donc n'est qu'un maillon du système

si les prix des albums ou des singles serai moins chère, il y aurai moins de téléchargements illégaux ...

comme je l'ai dis a @Firebird il y a deux sorte de voleurs.

  • le voleur qui est plein au AS un bourgeois, et qui pompe quand même alors qu'il est aisé
  • le voleur qui est pas riche du tout, malgré qui bosse, qu'il payent ses impôts etc
entre ses deux là moi j'aimerai que l'ont fasse la part des choses
celui qui est vraiment pas riche pourtant qui bosse ses 8 10 12 h par jours dsl mais bon si il vole pas le titre que ses enfants désire ou tout simplement que lui il aime ben il aura jamais rien le pauvre...
 
et pk !
le prix! quand je vois une certaine chanteuse qui pour un seul titre, elle ne sais plus quoi en faire de sont argent, je trouve cela honteux... Et je ne m’étonne plus qu'il y ai du vol de music et de film.
 
je pense continuer le débat en argumentant selon ce qu'il en sortira de ce topic...
 
pour les votes heuuuu j'ai pas voté encore car dans les choix je trouve rien qui correspond a ce que je pense vraiment
 
++
 
Link to comment

@Le PoissonClown Je pense que tu as assez bien résumé ma pensée : dépenser de l'argent pour cibler certes des personnes qui profitent illégalement de certaines œuvres est de toute façons inutile car est ce que ça a fait baisser le téléchargement illégal ? Non il s'est reporté sur d'autres moyens .

Attention je n'approuve pas cette pratique non plus , ce que je voulais dire c'est qu'on gaspille cet argent public qui serait mieux employé ailleurs (d'ailleurs qui sont les dirigeants de ces boites qui profitent de cette manne ....)

Le fait est que cet argent serait mieux employé ailleurs . Le vrai problème est que les majors ne veulent pas céder d'un pouce sur leurs bénéfices : donc pas de taxe prévue pour compenser un partage enfin légal des fichiers téléchargés et partagés.

  • J'aime 1
Link to comment
il y a 4 minutes, Delta a dit :

ah oui !!! :dj-pauly-d:

Oups, j'ai pas prévenu… :risitas-lunettes:

il y a 22 minutes, Delta a dit :

si les prix des albums ou des singles serai moins chère, il y aurai moins de téléchargements illégaux ...

Tu as une idée du pourquoi ils sont trop chers ? Est-ce que tu penses que le prix des contenus artistiques serait à fixer en fonction du revenu de chacun ? Ça fait un peu communiste, j'aime bien. :good-guy-putin:

il y a 12 minutes, calisto06 a dit :

dépenser de l'argent pour cibler certes des personnes qui profitent illégalement de certaines œuvres est de toute façons inutile car est ce que ça a fait baisser le téléchargement illégal ? Non il s'est reporté sur d'autres moyens .

Oui, c'est évident que, techniquement la Hadopi est larguée. Donc ça ne sers qu'à pincer les personnes qui sont très mal habituées. Les autres savent comment faire, et ça représente les ¾.

Et j'irais même plus loin : cette migration des réseaux de partage sans profit a poussé tout ce beau monde vers le système marchand clandestin. On est passé d'un système de partage relativement sain qui se basait sur la qualité, à un système de business clandestin qui se base sur le profit.

En fait, s'il y avait une licence globale, je trouve que beaucoup seraient content d'y contribuer au lieu de payer son abonnement VPN et l'hébergeur de sa seedbox. Même si je trouve cette idée-là franchement communiste et pas tellement idéale.

  • J'aime 1
Link to comment
il y a 11 minutes, Le PoissonClown a dit :

Tu as une idée du pourquoi ils sont trop chers ? Est-ce que tu penses que le prix des contenus artistiques serait à fixer en fonction du revenu de chacun ? Ça fait un peu communiste, j'aime bien. :good-guy-putin:

l’idée exacte je ne le sais pas, j'ai bien mon idée la dessus ...

mais quoi qui l'en soit tout ce qui tourne autour pour sortir un single que cela soit la chambre de studio et tout les éléments tel que table de mixage etc. Le technicien et ingé sound pour rendre la chanson a l’état pure et puis les personnes qui s'occupe de la promotion et présentation du titre ne justifie pas un tel prix a sa sortie dans les bac

quand je pense que certains naze sorte un titre se font des millions je suis désolé mais bon

ont pourrai dire tout ce que l'ont veut cela ne justifie pas cela.

puis il n'y as pas que dans le rayon music que l'ont retrouve ce genre de problème...

suffit d'avoir la plume légère du bon sens et ont sort un bouquin et boum c'est parti ..

ont parle bcp de " vol " de music et de film, mais qu'en est t'il des œuvres bouquin etc...

:good-guy-putin: j'aime bien la tofe de mon père ...

 

 

Edited by Delta
  • Ahah 1
Link to comment
Il y a 1 heure, Delta a dit :

ont parle bcp de " vol " de music et de film, mais qu'en est t'il des œuvres bouquin etc...

Ben j'en sais rien. Mais on parle de vol sans que ce soit forcément le cas :

Pour moi, un single sur un disque ne vaut quasiment plus rien une fois l'exclusivité passée : moralement il vaut le prix de la galette de plastique. Il n'y a pas de coût de copie, donc il ne devrait plus y avoir de coût par rapport au contenu parce qu'il est immatériel (économie d'abondance). Si on fait payer un contenu déjà publié, c'est l'arnaque ou alors c'est de la mendicité.

Parler de vol pour un contenu dématérialisé, pour moi, ça n'a pas de sens parce que c'est une multiplication/duplication sans perte, et pas une soustraction. Au départ j'ai 1, et ensuite j'ai 2, personne ne perd le moindre contenu. C'est typiquement ce qu'on appelle l'économie d'abondance.

Donc dans ces conditions, je trouve que c'est trop difficile de mesurer les pertes ou les fautes sur le plan moral (sur le plan légal par contre, c'est plutôt simple, on applique la loi).

Je crois qu'on se trompe de plan. Il y a :

  • Le plan financier et
  • Le plan culturel.

Si on crée un contenu en ayant pour objectif premier de le vendre, on est pas artiste, on est marchand, donc on redoute le piratage et on pinaille sur les droits de diffusion. Si on a pour objectif premier de le voir se faire approprier par son public, alors on est artiste, donc le téléchargement illégale ne nous inquiète pas et on ne souhaite que la diffusion.

Je connais, comme @calisto06, des artistes qui ne demandent qu'à être piratés pour être connus. En fait, le système marchand pose un gros problème pour l'art si on le détermine comme seul plan de financement de la création.

C'est comme la recherche scientifique : malheureusement ça ne rapporte qu'avec les brevets, qui sont l'obstacle majeur à l'innovation.

Alors je ne prêche pas pour un arrêt des financement de la création ou de la recherche, bien au contraire. Je prêche plutôt pour une rétribution qui s'arrête à la hauteur de l'investissement financier (sinon ça devient marchand) et un financement de la création/recherche en fonction des capacités de chacun.

Et là se pose la question de la qualité : comment rétribuer/financer la qualité ? C'est subjectif.

Il y a 1 heure, Delta a dit :

:good-guy-putin: j'aime bien la tofe de mon père ...

Quoi !? Poutine, c'est ton père ??? :kevin-hart-the-hell:

Edited by Le PoissonClown
  • J'aime 1
Link to comment
Il y a 3 heures, Le PoissonClown a dit :

En fait, s'il y avait une licence globale, je trouve que beaucoup seraient content d'y contribuer au lieu de payer son abonnement VPN et l'hébergeur de sa seedbox. Même si je trouve cette idée-là franchement communiste et pas tellement idéale.

Hello,

Crois-tu ? Je n'en suis pas sûre, la filouterie est un genre de sport national, le plaisir d'être plus fort que les autorités, pour beaucoup de personnes.

Contrairement à plusieurs d'entre vous, je ne crois pas que Hadopi soit inutile. D'abord, beaucoup des lecteurs du forum sont familiers avec l'informatique, mais pas l'utilisateur lambda, et j'en connais un paquet, qui ne téléchargent plus illégalement de crainte des amendes.

Hadopi n'a pas seulement un rôle de gendarme.

Rôle

La Haute Autorité est investie par la loi de plusieurs missions relatives à la protection sur Internet des intérêts des titulaires de droits d'œuvres protégées au titre de la propriété intellectuelle :

  • observation de l'utilisation des œuvres sur Internet et encouragement de l'offre légale (publication d'indicateurs, labellisation des offres, création d'un portail de référencement, mais aussi évaluation des techniques de reconnaissance, de tatouage et de filtrage des contenus) ;
  • lutte contre le « piratage » (constatations des manquements à l'obligation de surveillance, avertissement par courriel et lettre recommandée des auteurs d'infractions, définition et labellisation de « logiciels de sécurisation ») 3;
  • régulation des mesures techniques de protection des œuvres et protection des bénéficiaires d'exceptions légales, suivi de l'interopérabilité des dispositifs de DRM (mission anciennement exercée par l'ARMT à laquelle la Haute Autorité se substitue).

Source : Wikipédia

Link to comment
Il y a 1 heure, Le PoissonClown a dit :

Et là se pose la question de la qualité : comment rétribuer/financer la qualité ? C'est subjectif.

C'est un vrai débat. J'ai donné plus haut l'exemple de mes poèmes, et de la littérature en général, car il n'y a pas qu'en musique que le piratage existe.

J'ai trouvé plusieurs mes sonnets repris tels quels, sauf … que les fins de ligne avaient été virées, mes sonnets devenues prise non versifiée, sans me demander mon avis avec publication sur des blogs connus.

C'est monnaie courante. Bref, on n'est pas ici pour parler de mon cas, mais c'est très difficile de vivre de ses écrits, car on ne peut pas se faire connaître sur Internet sans se faire aussitôt pirater.

Et même si on ne publie pas sur le Web, d'autres le font sans nous demander notre avis. Moi j'ai devancé, plusieurs milliers de mes poèmes sont sur le Web en libre accès, sur mes sites, des anthologies de poésie, des sites amis… et des sites pas amis du tout qui me piratent sans mon consentement.

Edited by Firebird
  • J'aime 1
Link to comment
Il y a 1 heure, Le PoissonClown a dit :

Si on crée un contenu en ayant pour objectif premier de le vendre, on est pas artiste, on est marchand, donc on redoute le piratage et on pinaille sur les droits de diffusion.

et par la même occase si tu devient marchand quizz des impôts et loi social, car je ne pense pas que madame x qui fait un tabac avec sont titre chmilblik vas aller trouver les caisse social et dire je dois être imposé car je suis marchand, car je vend un titre au public ... Sachant surtout que l'imposition est sur base de tes revenu ... jte dis pas si tu gagne de l'or en barre comment tu vas être shooter au impôt

 

Il y a 1 heure, Le PoissonClown a dit :

Quoi !? Poutine, c'est ton père ??? :kevin-hart-the-hell:

c'est pour sa mes fôte d'orthographe  ;) j'ai du mal avec la langue française

Edited by Delta
Link to comment

@Firebird Merci d'avoir pris le temps de répondre.

Je le déplore aussi : l'usurpation de paternité, c'est super-courant sur le Net. Et au contraire de la copie (qui fait une publicité à l'auteur), c'est vraiment se fiche du monde. Et alors là, il n'y a plus de décalage entre justice et morale : c'est clairement malhonnête.
Mais contrairement aux droits de copie, les droits de paternité sont pourvus de recours législatifs assez conséquents, même si ça n'est que rarement appliqué.

Comme je l'écrivais plus tôt à Delta en privé :

Citation

Le problème de fond [pour les droits de paternité], il est éducatif : on n'a jamais appris à quiconque à témoigner la moindre reconnaissance quand au savoir qu'il reçoit, et précisément pas à l'école. Alors que c'est à l'école, qu'on devrait inculquer à tous, la politesse de la citation, des remerciements en intro d'un ouvrage, etc.
Et au lieu de ça, on fait croire aux gosses qu'ils sont nés adultes et capables de juger toute la connaissance du monde, de par ces dites "valeurs républicaines", de par "l'esprit critique" et la dite "libre-pensée" qui les animent. Si c'est pas se fiche de notre héritage culturel et de tous nos aïeux, ça… 9_9

Pour ce qui est des droits de copie et de diffusion, par contre, je pense que la légalisation de l'échange non-marchand (donc de ce qu'on appelle un certain piratage) serait une bonne chose, moyennant un financement de la création (littéraire, musicale, etc.).

Et pour revenir à la Hadopi, je suis d'accord que son rôle ne s'arrête pas à la peur du gendarme, qui est d'ailleurs relativement efficace pour un certain nombre, je le reconnais aussi.
Par contre, là où je ne suis pas d'accord, c'est sur son efficacité :

  • Sa promotion de l'offre légale, c'est une catastrophe,
  • Son appui pour des "mesures de protection" des œuvres de la copie est lui aussi une catastrophe (échec du DRM),
  • Et sa lutte contre les plateformes de téléchargement illégal est également une catastrophe, vu la distance qui sépare cette Haute Autorité des pirates en terme de capacités d'innovation technique.

Enfin, à moins que j'ai loupé d'excellentes nouvelles la concernant ces trois dernières années, c'est un constat qui me paraît inévitable.
Néanmoins, je ne suis pas pour abroger la Hadopi si on peut l'utiliser à bon escient, comme pour lutter contre l'usurpation de paternité des œuvres par exemple (il ne me semble pas que ce soit tellement sa priorité actuellement).

Il y a 12 heures, Delta a dit :

et par la même occase si tu devient marchand quizz des impôts et loi social, car je ne pense pas que madame x qui fait un tabac avec sont titre chmilblik vas aller trouver les caisse social et dire je dois être imposé car je suis marchand, car je vend un titre au public ... Sachant surtout que l'imposition est sur base de tes revenu ... jte dis pas si tu gagne de l'or en barre comment tu vas être shooter au impôt

Quid des impôts sociaux ? Alors là… Je ne suis pas très au fait du fiscal à vrai dire.

Edited by Le PoissonClown
Ajout mineur
Link to comment

Bonjour,

Il est naturel d'avoir répondu. :)

Je suis absolument d'accord sur l'inefficacité relative de Hadopi.

il y a 12 minutes, Le PoissonClown a dit :

Mais contrairement aux droits de copie, les droits de paternité sont pourvus de recours législatifs assez conséquents, même si ça n'est que rarement appliqué

C'est  pratiquement impossible d'obtenir réparation, et crois-moi je sais de quoi je parle.

Sans compter que l'auteur n'est même pas toujours au courant et que les piratages sont nombreux.

Pour ma part, j'en ai trouvé des dizaines, puis j'ai cessé de compter. Je ne veux pas passer mon temps à me battre pour … ne rien obtenir et qu'un autre recommence le lendemain.

  • J'aime 1
Link to comment

@Firebird Oui c'est aussi ce que je pense d'Hadopi et une taxe forfaitaire (ne me demande pas les détails de la mise en place) avec des sommes minimes reversées à chaque téléchargement d'une œuvre (les ebook coutent aussi cher qu'un livre papier donc l'intérêt d'acquérir sur support numérique est limité) serait une chose qui permettrait peut etre à certains artistes non référencés par les majors de recueillir quelques subsides pour le travail effectué 

Bien sur le piratage peut toujours exister en parallèle mais si une possibilité de tarifs minimes existe il y aura plus d'intérêt pour le légal 

  • J'aime 1
Link to comment
il y a 16 minutes, calisto06 a dit :

@Firebird Oui c'est aussi ce que je pense d'Hadopi et une taxe forfaitaire (ne me demande pas les détails de la mise en place) avec des sommes minimes reversées à chaque téléchargement d'une œuvre (les ebook coutent aussi cher qu'un livre papier donc l'intérêt d'acquérir sur support numérique est limité)

oui, je suis d'accord pour une taxe forfaitaire… non les ebooks ne coûtent pas aussi cher que les livres, en particulier pour la poésie, je sais de quoi je parle.

Mais cela n'empêche pas l'usurpation de paternité qui est une plaie absolue et contre laquelle il n'est pas de recours efficace possible.

Même si on ne met pas ses œuvres sur le net, comme c'est le cas pour certains de mes contes et récits, certains les scannent ou les recopient et les publient à leur nom.

Edited by Firebird
Link to comment

Yo !

Est-ce que c'est grave ? Non.

Pour autant, même si ce n'est pas grave, cela reste un délit de contrefaçon dans la République française :back-in-my-day:

On peut ne pas être d'accord avec les méthodes de l'HADOPI, la cause est louable, faut pas pousser. Quand on télécharge une œuvre quelle qu'elle soit, tout le monde dans le monde sait que ce n'est pas bien :1990s-first-world-problems:

Me concernant, je pense que s'il y a une offre digne de ce nom, le téléchargement illégal s'effondre.

Quand j'étais un jeune loup, je n'étais pas très clean avec la musique dématérialisée. Mais depuis que Spotify existe, j'ai mon abonnement mensuel à 9€/mois et je n'ai plus pompé aucun mp3 :shut-up-and-take-my-money-fry: J'ai vu sur un autre forum connu que certains crackent Spotify... Je trouve ça vraiment minable, pour ne pas dire autre chose... :dj-pauly-d:

J'attends la même chose avec les films, car Netflix, comment dire, c'est vide :dont-you-squidward:

  • J'aime 4
Link to comment
Il y a 11 heures, Le Crabe a dit :

Pour autant, même si ce n'est pas grave, cela reste un délit de contrefaçon dans la République française :back-in-my-day:

Merci du rappel.
Et je dois dire que la note est plutôt salée.

Il y a 11 heures, Le Crabe a dit :

Quand on télécharge une œuvre quelle qu'elle soit, tout le monde dans le monde sait que ce n'est pas bien :1990s-first-world-problems:

Un chaton meurt à chaque téléchargement illégal. :oui-monsieur:

Plus sérieusement, c'est sûr qu'en attendant un meilleur système de financement de la création, les artistes qui sont dans le besoin le restent, et c'est pas une bonne idée de ne rien payer du tout.

Mais pour ce qui est des grosses boites ou des célébrités pleins aux as, par contre… :money-money:

  • J'aime 1
Link to comment

Hello, c'est drôle, j'ai écrit haines au lieu de chaînes, lol. Je trouve que Salto est une bonne initiative pour tenter de contrer la suprématie écrasante de Netflix.  Il n'y aura pas que des films sur Salto, c'est un genre de grand magnétoscope multi-chaînes, émissions, séries, films, etc.

Link to comment

Yop là,

C’est un peu à voir, je ne connais pas le régime Français, mais par chez nous en basse qualité, avec 1 GB, ont peut regarder Netflix pendant apprx 4 heures.

Et ce en basse qualité …

Si on passe en haute qualité la 1 gb fond en une heure…

Quand je prends ma conso teloche sur 24h elle tourne 18h par jours

Ce qui ne fait pas moins de 540h par mois…

En comptant que l’on reste sur de la basse qualité 1 gb toute les 4 h

Cela fait 4.5 go tous les jours …

Sur 30 jours 135 go tout en restant bien dans les clous de la basse qualité..

Et c’est hors conso internet etc… ma conso internet tourne au alentours de 250 a 300 go par mois

en basse qualité + conso internet je tourne au alentour des 435 GO/mois

 

maintenant, si je ne fait que de la haute qualité bah là 1 gb par heure en reprenant les même consos 540h par mois

Bah 540 go de conso netflix, hors conso internet

donc en haute qualité + la conso internet bah je suis a 850 GO/mois

 

Netlfix méfiance non pas que c’est pas bon.. Mais on peut se retrouvé vite fait avec une demande au FAI pour avoir quelques GO en rabe

++

Edited by Delta
Link to comment
Guest
This topic is now closed to further replies.
  • Recently Browsing   0 members

    • No registered users viewing this page.
×
×
  • Create New...