Aller au contenu

cbaud2000

Membres
  • Compteur de contenus

    97
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    1

Tout ce qui a été posté par cbaud2000

  1. C'est réparé, voici comment : j'ai ouvert la bête et testé une par une les barrettes de RAM, sans constater de changement. Puis j'ai débranché absolument tout ce qui n'était pas strictement nécessaire, y compris le clavier, et là le POST s'affichait normalement, tout était rentré dans l'ordre. Restait à savoir ce qui clochait : j'ai donc rebranché un à un tous les périphériques externes (je ne m'étais pas encore attaqué aux disques internes), pour m'apercevoir en fin de compte que le coupable était une câble HDMI reliant le PC à l'écran, que j'avais laissé branché, par conséquent en double emploi avec la connexion VGA, simplement pour me faciliter les choses, l'accès à l'arrière de l'écran n'étant pas trop commode, les rares fois où je l'avais utilisé pour fournir un second écran au PC portable. Normalement, ce câble n'aurait pas dû être connecté au PC desktop, mais vraisemblablement l'ai-je "rangé" par inadvertance à son emplacement lors d'une plongée récente dans le paquet de câbles en tous genres à l'arrière du boîtier. C'était donc une bêtise de ma part, et ce qui m'étonne, c'est que cette double connexion à la carte graphique n'ait pas engendré plus de troubles que l'absence d'affichage du microprogramme de la CM, et pas non plus provoqué de notification du système. Merci une fois de plus pour votre réactivité et votre aide.
  2. Je vais essayer demain matin la déconnexion sélective des barrettes en n'en laissant qu'une à chaque fois. Est-ce que vous ne pensez pas qu'il faudrait aussi tenter de déconnecter tous les disques à l'exception du SSD où se trouve l'OS ? En fait, je ne crois pas très probable (mais certes toujours possible) une défaillance matérielle, car il aurait fallu une sacrée coïncidence pour qu'elle survienne immédiatement après le retrait de la batterie de la CM, qui équivaut, je crois, à un "clear CMOS". Il n'est pas impossible que l'OS étant situé sur le SSD, l'amorce se fasse à partir d'un autre disque, car deux de ces derniers ont déjà, par le passé, hébergé des OS (Windows 10). Je n'ai pas récemment (en tout cas pas depuis la configuration actuelle des 4 disques) effectué de vérification du schéma de boot avec EasyBCD, par exemple, si bien que je suis dans l'incapacité de dire comment s'opérait précisément l'amorçage. Avant l'accident, pendant les 10 ou 11 jours où l'OS fonctionnait mais démarrait sans afficher l'icône et le microprogramme fournis par la CM (donc dans le noir complet), il m'a semblé que la séquence de démarrage était un petit peu plus longue que d'habitude : juste une impression a posteriori, je n'ai pas chronométré. Parmi les composants, j'ai oublié de mentionner une carte Wi-Fi D-Link, et l'alimentation : SEASONIC 850 Gold, qui fonctionne derrière un onduleur EATON. Enfin, je n'ai pas trouvé de connectique pour écran provenant directement de la CM. Dans la configuration précédente (un processeur AMD Vishera monté sur une CM GA 78-LMT-USB3), la carte graphique était absolument nécessaire, et je crois que c'est encore le cas.
  3. Oui bien sûr ! Il s'agit d'un desktop d'aucune marque, assemblé au fur et à mesure de remplacements des composants. J'aurais eu du mal à mettre 4 disques internes sur un portable. La carte-mère (UEFI) est une Gigabyte GA-970A-DS3P, et le processeur un AMD FX 8350 Black Edition 4GHz, ces deux articles achetés en même temps en mars 2019. La carte graphique : GT7101GD3HLP MSI Carte graphique GeForce GT 710 1Go DDR3. La RAM DDR3 de 16 Go au total est composée de 2 barrettes KINGSTONE de 4 Go qui ont deux ans environ, auxquelles ont été ajoutées deux autres barrettes TEMPSA 4 G Go GB DDR3 PC3-12800 1600 MHz en mars de cette année également. Le disque dur hébergeant l'OS (Windows 10 Pro 1909) est un SSD CRUCIAL480 Go acheté il y a 6 mois, les autres disques, plus anciens, sont 1 HITACHI de 1 To, un TOSHIBA de 3 To, et un SEAGATE de 500 Mo, et tous sont en GPT. L'architecture, bien entendu, est x64. Le lecteur optique n'a que 4 mois : ASUS Lecteur DVD RW, et même le boîtier a été changé cette année : AEROCOOL Boîtier PC SI-5100 Moyen Tour Format ATX. J'aurais dû préciser tout ça d'emblée : pardon pour le retard.
  4. Depuis quelques jours, je n'avais plus rien à l'écran pendant le post, au démarrage, mais passé ce moment angoissant, le système d'exploitation (Windows 10) démarrait normalement, et fonctionnait parfaitement. Craignant un ennui quelconque de boot au démarrage, qui m'aurait laissé totalement désemparé puisque je n'aurais eu accès à aucune option de boot, et que je n'aurais donc pas pu démarrer sur un outil (sur clé USB ou DVD) de réparation, j'ai voulu vérifier la batterie de la carte-mère, et j'ai ainsi constaté qu'elle était en excellente condition. Mais cette fois, au redémarrage, je suis resté indéfiniment sur l'écran noir, et l'OS n'a jamais amorcé. Je me trouve en fait dans la situation que je voulais éviter. Je ne vois vraiment pas ce que je peux faire, mes possibilités d'action devant un écran noir étant plus que limitées. Bien sûr, j'ai essayé les touches permettant l'accès au BIOS et au choix de démarrage (disques - il y a 4 disques internes -, clés, lecteur optique, réseau), mais sans aucun succès. Merci d'avance toute suggestion.
  5. Merci pour cette précision très utile, Delta. C'est pourtant moi qui avais changé le processeur et la carte-mère il y a quelques mois, mais je n'avais pas regardé ça de trop près. Bon dimanche.
  6. Bonsoir à tous, juste une dernière chose à dire sur ce sujet : plus haut, j'ai dit que j'avais galéré pour faire une clé à deux partitions (FAT32 et NTFS) à l'aide de Diskpart, comme suggéré par calisto06, et que j'avais renoncé à comprendre pourquoi. Il existe peut-être une raison très simple, trouvée dans ce tuto : il est possible que j'aie placé ma clé bootable sur un port USB 3.0 (j'oublie toujours à quels slots correspondent les USB 2 et 3) exigeant des drivers qui ne sont pas présents sur ladite clé, et dans un tel cas, évidemment, la tentative se solde par une notification d'échec quelconque. Je n'avais pas pensé à cela, mais il semble que le détail ait son importance, et c'est pourquoi je le mentionne ici : c'st une piste à explorer en cas de problèmes de boot sur une clé USB.
  7. Pardon de mon retard à conclure : j'avais très peu de temps disponible, et j'ai pas mal galéré avec la clé construite avec Diskpart, méthode séduisante car très simple, mais qui n'a jamais fonctionné dans mon cas. Je renonce à comprendre pourquoi, toujours faute de temps. En revanche, en m'y prenant posément, j'ai fini par réussir la clé multiboot E2B, qui rend beaucoup de services, en permettant de regrouper sur un seul support (j'ai pris une 64 Go) tous les outils de dépannage et de backup. C'est précieux, car on peut enfin se débarrasser de la foultitude de CDs et DVDs stockés à cet effet, et qui ne veulent plus booter quand on en a besoin un ou deux ans après les avoir faits. Merci une fois de plus à calisto06. Et merci également à Delta pour la découverte des ISOs en ESD, qui sont en effet plus pratiques. Je les ai testés et ça fonctionne bien, mais la construction classique à l'aide de RUFUS ne répondait pas complètement à mon problème, qui était de confectionner une clé avec plusieurs programmes dessus, comme expliqué plus haut. Salutations cordiales et à bientôt...probablement.
  8. Bonjour, dans la continuation du dernier sujet que j'avais ouvert, j'ai une question : lorsqu'on veut convertir un fichier .ISO en .imgPTN, on utilise le raccourci "MakePartImage", qui à ce stade construit une nouvelle partition partition FAT32 sur la clé E2B, initialement créée en NTFS. Seulement ce système de fichiers (FAT32) ne gère pas les fichiers d'une taille supérieure à 4 Go (les iso de Windows 10 1903 atteignent presque 5 Go), si bien que la conversion échoue, comme le montre la capture d'écran jointe. Cette dernière donne le conseil suivant : "You can split an install.wim/install.esd file to make a .imgPTN file - use 'Split WinISO.exe' ans click on 'convert'". Je ne demande pas mieux, mais quand et où dois-je faire cela ? Cette procédure de conversion étant automatisée à l'aide de scripts auxquels je n'ai pas accès, j'ignore comment effectuer cette manoeuvre très simple en apparence. L'autre solution suggérée est de mettre cette partition en NTFS, mais d'après ce que j'ai compris, ça va compromettre l'objectif poursuivi, à savoir booter avec cette clé sur des PC entièrement et exclusivement UEFI. Qu'en pensez-vous ?
  9. Pardon pour l'interruption : j'ai changé d'opérateur et de fournisseur d'accès, et il s'est produit un petit hiatus avant l'activation des nouveaux services si bien que j'ai été privé d'Internet pendant 2-3 jours. Donc super cette astuce de Easy2Boot : elle répond à une problématique dont j'ignorais la nature, mais à laquelle j'étais constamment confronté, de sorte qu'à chaque tentative de dépannage à l'aide d'un CD prétendument "live", ou d'une clé bootable, j'en étais réduit à la prière...et que ça finissait la plupart du temps par une réinstallation complète. La manip n'est pas si simple, certes, mais ça vaut le coup de s'y attarder. Personnellement, il me faudra sûrement refaire la clé deux ou trois fois, parce que je voudrais profiter de l'occasion pour y mettre non seulement tous les outils de restauration dont j'aurai besoin, mais aussi les utilitaires de dépannage, tels que HIREN'S, UBCD ou MEDICAT, dont certains sont très lourds. Ce serait pratique, en effet, d'avoir tout ça sous la main dans un seul média. Merci mille fois pour cette découverte.
  10. Génial, Calisto06 ! donc, il y a vraiment quelque chose qui cloche dans la création des médias de récupération (j'ai vérifié et ce n'est pas mieux chez AOMEI), et c'est assez surprenant tout de même que les éditeurs de ces programmes ne se soient pas encore adaptés à l'environnement UEFI, étant donné que tous les laptops (ou presque) sortis depuis 7 ou 8 ans sont dans cette configuration. J'ai lu tes tutos en effet très instructifs, et installé ETB. Je ferai la clé demain et en rendrai compte demain soir.
  11. Bonjour, pour mes sauvegardes, je me sers de MACRIUM REFLECT, et aussi quelquefois d'AOMEI Backupper, cela sur deux appareils, un desktop et un PC portable, tous les deux sous Windows 10 Pro (1903). Tout va bien pour exécuter les sauvegardes système, mais c'est pour la restauration que j'ai un petit problème. Sur le desktop, je me sers d'un CD de restauration qui fonctionne correctement, mais sur le laptop, le lecteur optique vient de tomber en rade, ce qui n'est pas très grave en soi, mais qui m'oblige à créer un nouveau média de récupération, à savoir une clé USB bootable. Et c'est là que je rencontre les pires difficultés : après 5 ou 6 tentatives, j'obtiens toujours les mêmes réponses du testeur "qemu", avec des variantes mais qui annoncent toujours l'échec. J'ai essayé avec YUMI et RUFUS, et aussi en cherchant à créer une clé bootable avec MEDICAT, qui contient le programme MACRIUM, et j'ai effectué les tentatives à partir des deux machines, pour augmenter mes chances de succès...mais non ! Une fois, la clé avec MEDICAT, créée avec YUMI, a bien fonctionné, mais ce dernier programme proposant le multiboot, j'ai voulu ajouter une ISO de W10 1903 pour le cas où…, et cela fait, la clé n'était plus bootable. Bien sûr, je peux sans doute contourner le problème en mettant tout sous AOMEI, mais précisément j'avais décidé d'unifier l'ensemble en exécutant toutes les sauvegardes sous MACRIUM, puisque c'est avec ce programme que j'ai fait la grande majorité des précédentes sauvegardes. En plus, je n'ai pas encore créé de clé avec AOMEI, et j'ai un peu peur du résultat. Quelqu'un aurait-il une idée à ce propos ?
  12. Merci pour ce conseil, mais peut-on savoir ce qui le motive ? Un de mes PCs vient d'en effectuer un, apparemment sans problème : il s'agit d'une MàJ, assez lourde en plus, parce que le service Windows Update était réglé en automatique, ce que je n'aime pas et viens de rectifier. Il y a peut-être un malentendu, dans les deux derniers posts, à propos du sens à donner au "réseau". Dans le cas du présent topic, il s'agissait de réseau local privé, celui qui dessert une unité locale (appartement, maison ou bureau), et non le réseau "cuivre" ou "câble" qui équipe par exemple une ville.
  13. Il s'agit d'un routeur-modem, qui remplit donc les deux fonctions. Pour être plus précis, c'est un Sagemcom Broadband de Bouygues Telecom, avec un Wi-Fi bi-bande (2,4 et 5 GHz).
  14. J'ai été trop rapide à expédier le précédent post : ce n'était qu'une question d'ajout d'objet au partage des dossiers de bibliothèques, qui n'étaient en réalité partagés qu'avec moi-même ; il fallait donc ajouter "Tout le monde", en donnant le contrôle total, cela bien entendu des deux côtés, et le tour est joué. Le dossier "Users" ne m'apportait pas grand chose de plus, de toute manière, car ses sous-dossiers habituels (documents, images, musique etc.) sont vides ou absents à cause de mes bidouillages ayant abouti à la création de bibliothèques situées sur une autre partition. Merci encore une fois de m'avoir guidé dans mes recherches. Bon week-end
  15. Eh non, justement ! Si je développe "Users", je n'obtiens que "Public" ; "Default" est en grisé (non disponible). Pas très partageur, mon système !
  16. Comme prévu, je me suis connecté aujourd'hui sur les deux machines avec leurs comptes de secours, et là, même si le Desktop n'apparaît toujours pas dans l'explorateur de fichiers du portable, je n'ai eu aucun mal à me connecter de l'un à l'autre et réciproquement, après avoir tout de même fourni identification et mot de passe. Donc, ça doit marcher ! Changement d'utilisateur, et retour sur mon compte Microsoft des deux côtés, où j'insiste pour trouver la bonne identification : par défaut, la fenêtre en proposait une qui était mon adresse de messagerie rattachée au compte Microsoft, mais ce n'était pas celle-ci qu'il fallait indiquer, mais l'identité (en lettres) sous laquelle ce compte est enregistré. Difficile de trouver plus bête, comme histoire ! Et j'ai évidemment un peu honte de vous avoir mobilisés pour ça. Reste à savoir à quoi sert l'option "Désactiver le partage protégé par mot de passe", dans les paramétrages de "Réseau et partage", car le fait qu'elle était bien cochée sur les deux machines ne m'avait pas incité, jusqu'à ce jour, à approfondir cette question d'identification. Ainsi, maintenant, la connexion est rétablie entre les deux PCs, mais l'accès est exclusivement réservé aux dossiers "publics". C'est déjà ça, bien sûr, mais je me souviens d'une époque pas très lointaine, où j'avais accès aux dossier des bibliothèques, qui sont bien en partage et du reste, figurent dans les deux explorateurs de fichiers, mais dont l'accès m'est refusé en me renvoyant vers l'administrateur du réseau. Puisque ça ne peut être que moi, qu'est-ce que je peux faire de plus ?
  17. Voici la notification qui s'affiche lorsque j'essaie la connexion FTP : encore cette fichue question d'autorisation, que je ne sais plus par quel bout attraper. J'ai fait l'essai sur les deux IP du PC Desktop (l'une pour le WiFi, l'autre pour l'Ethernet), et j'obtiens le même résultat dans les deux cas. Je voudrais explorer l'autre option de connexion (pour l'ouverture de session), à savoir le mot de passe, mais lorsque je clique sur "Se connecter avec le mot de passe de votre compte" dans Paramètres > Comptes > Options de connexion, il ne se passe rien ; la seule option disponible semble être "Modifier", qui m'envoie vers une modification du mot de passe de mon compte Microsoft, ce qui ne m'enchante guère, et surtout qui ne répond pas du tout à mes préoccupations du moment. Sur les deux machines, j'ai aussi un autre compte utilisateur (administrateur), le même, par prudence, dont pour l'instant je n'ai jamais eu à me servir. Comme ce ne sont pas des comptes Microsoft, les sessions s'ouvrent avec un mot de passe, là encore le même. Je ferai donc une autre tentative demain en me servant de ces comptes, afin de voir si j'ai une autre réaction. Merci pour ton aide.
  18. Oui effectivement, j'avais fini par récupérer assez de débit Internet pour voir tout ça, et j'ai suivi à la lettre le topo de ton lien (c'était sur le forum d'Aski, je crois)...hélas sans résultat visible. Quant au sujet de Pilatus, il est à développements multiples avec plein de renvois en liens... il faut assimiler ! Mais je vois là-dedans une piste assez claire : c'est la création d'un compte utilisateur administrateur avec mot de passe, le même sur les deux machines. Ce serait relativement simple, mais je me trouverais, cela fait, exactement dans la même situation que celle où je me trouve, puisque c'est déjà avec le même compte Microsoft que j'ouvre mes sessions sur les deux ordis. Cela amène une question : comme je bloque sur cette fichue autorisation, en dépit du fait que l'identification par mot de passe ait été désactivée dans les paramètres de partage (il y a là déjà quelque chose qui ne va pas), est-ce que ce ne serait pas en rapport avec le remplacement du mot de passe par un code PIN à 4 chiffres (là aussi, le même pour les deux) ? En effet, si le système attend un "vrai" mot de passe...bien sûr j'ai essayé celui de mon compte Microsoft mais ça ne marche pas. D'ailleurs, lors de mon dernier essai, je ne suis pas arrivé à obtenir une nouvelle fois la fenêtre de demande d'identification avec mot de passe ; au lieu de cela, voici ce que me dit l'outil de dépannage de Windows. Il n'y a aucune constance dans les motifs d'échec...c'est désespérant ! Face à tout ça, la solution du PoissonClown me paraissait intéressante, mais voici ce que j'obtiens successivement en installant le serveur FTP. J'hésite à m'embarquer plus loin, et n'ai pas très envie de toucher à mon routeur. Le seul fait que quelqu'un de sa compétence ait opté pour cette méthode, tout de même un peu détournée, démontre clairement que la gestion des réseaux sous Windows relève de la pire daube.
  19. Avec un tel raccourci, voici ce que j'obtiens, et c'est comme ça depuis des années, même avec une bonne douzaine de réinstallations de part et d'autre. Je précise de nouveau que dans les options de partage, j'avais désactivé l'option mot de passe, et que j'ai essayé tous les mots de passe possibles et imaginables sans succès. Avec des OS Apple ou Linux, le réseau est configuré en 15 secondes, pratiquement sans intervention, mais chez Windows, j'ai toujours connu ce bazar incompréhensible et imprévisible. On comprendra pourquoi, de guerre las, j'utilise de préférence TeamViewer, et comme c'est parti, je pense qu'il vaudra mieux que je continue ainsi. En effet, pour couronner le tout, après avoir par acquit de conscience mis 4 services en démarrage automatique ("Découverte SSDP", "Hôte de périphérique UPnP", "Hôte du fournisseur de découverte de fonctions", et "Publication des ressources de découverte de fonctions"), et avoir remis tous mes dossiers de bibliothèques en partage pour "tout le monde", j'ai obtenu le résultat très intéressant que le Desktop, qui affichait le dossier Users>Public du portable, ne connaît plus du tout ce dernier (autrement que comme diffuseur de médias avec WMP). J'ai donc retrouvé une symétrie dans mon installation : les deux machines s'ignorent superbement. Cool ! L'outil de dépannage Windows, à partir du portable sous 1809, m'indique de son côté, en analysant le "partage de fichiers", qu'il s'agit d'une question d'autorisations, et qu'il ne peut pas réparer. Accessoirement, j'ai été chercher les deux fichiers mentionnés dans "Détails" à cette occasion (route.print.txt et ipconfig.all.txt), que je joins. ipconfig.all.txt route.print.txt
  20. Je me suis peut-être mal exprimé, Le PoissonClown. Depuis le desktop en 1903, j'ai accès au dossier "Users" du portable et à ses développements, avec les dossiers "Documents publics", "Images publiques" etc. Par conséquent, c'est suffisant pour exécuter des transferts, à partir du poste de travail. Mais si je me trouve à l'étage du dessous avec le portable, je ne peux rien faire à partir de ce dernier, puisqu'il ne "perçoit" le desktop que comme un diffuseur de médias, et ne me donne donc aucun accès à aucun de ses documents. Pourtant, sauf erreur de ma part, tous les paramétrages sont identiques sur les deux machines. C'est cette dissymétrie que je n'arrive pas à expliquer, et encore moins à corriger.
  21. Décidément je confirme : sans défaillance (d'après une courte expérience, il est vrai), le Windows 10 1903 du desktop affiche le portable sur son réseau, mais uniquement le dossier "Public" (ce qui peut suffire, en fait - juste quelque déplacements de plus), mais le Windows 10 1809 du portable n'affiche, de son côté, que la bibliothèque musique via WMP. Un détail à préciser : dans les fonctionnalités optionnelles de Windows du W10 1809 du portable, l'option "Support de partage de fichiers SMB 1.0/CIFS" est absente ; à la place, j'ai coché "SMB 1.0/CIFS File Sharing Support", option qu'on ne trouve pas dans le W10 1903.
  22. Je profite d'un répit entre deux interruptions de la connexion Internet pour donner de mes nouvelles : tous mes réglages étaient conformes à ceux décrits dans le tuto du Forum d'Aski, à l'exception de deux d'entre eux. Sur le 1903 (desktop), la fonctionnalité Windows "Client SMB 1.0/CIFS" n'était pas activée ; Sur le 1809 (laptop), le démarrage du service "FDResPub" était manuel, et je l'ai mis en automatique. Pour l'instant, le 1903 m'affiche de façon régulière l'autre PC (le dossier "Users"), et c'est suffisant en fait puisque ça me permet de réaliser mes transferts. Reste à découvrir pourquoi le 1809 refuse de "voir" son confrère, mais ça reste du domaine de la curiosité intellectuelle. Tout de même, j'aime bien comprendre ! J'ai encore un truc à vérifier et je reviendrai donner le mot de la fin (enfin j'espère). Merci de votre aide.
  23. Pour commencer, les versions de Windows 10 : build 18362.239 (1903) pour le desktop, alors que le laptop en est resté à la 17763.615 (1809). Ensuite, pour calisto06, j'ai effectivement un antimalware tiers en service (EMISOFT) ; je vais donc le désinstaller pour tester. La réponse à propos des drivers est plus difficile, car j'avais l'habitude de me servir de TLD, qui nécessite évidemment une connexion Internet, et il se trouve qu'aujourd'hui, je n'ai pratiquement pas de connexion, en raison de travaux assez importants dans la ville pour installer le câble. Du coup, depuis plusieurs mois, on connaît des interruptions assez fréquentes. À cet instant, SPEEDTEST n'est même pas en mesure d'établir la liaison, et ne peut donc rien mesurer. J'arrive pourtant à recevoir la radio, par conséquent je devrais pouvoir faire passer le présent post. Mais pour TLD, rien à faire ; j'ajoute à la suite la notification d'échec qu'il affiche et que je ne sais pas déchiffrer, mais je comprends pourquoi il ne peut pas faire son job. Si je veux installer d'autres programmes de mise à jour de drivers, je vais aussi avoir des problèmes de téléchargement, et il vaut mieux que je patiente jusqu'à demain. Je vais aussi étudier en détail le tuto mentionné par calisto06 ; en mettant le temps, il finira bien par s'afficher. En résumé la suite demain. Merci pour vos réponses. Salutations cordiales.
  24. Bonjour, j'ai lu avec intérêt l'article "[TUTO] Installer un partage réseau de fichier sur un routeur LEDE / OpenWrt", mais je recherche en fait une information plus simple, sans aucune urgence au demeurant. Il y a sur mon réseau domestique un certain nombre d'appareils, qui se contrôlent plus ou moins aisément, parmi eux : une clé Chromecast et un NAS qui fonctionnent bien et sont toujours présents sur le réseau, deux appareils YAMAHA (lecteur de CD et ampli-tuner) à la connexion plus fantaisiste, des téléphones et tablettes (iOS et Android) qui sont ceux qui posent le moins de problème, et enfin deux PC (bureau et portable) sous Windows 10 dont le comportement en matière de réseau est imprévisible. Leur connexion au routeur et à Internet ne pose pas de problème particulier, mais c'est la connexion entre les deux PC qui est la plus incertaine. Or, c'est cette dernière qui est d'utilisation courante et quelquefois impérative, si bien que pour contourner les dysfonctionnements fréquents, je me sers de TeamViewer qui est une alternative absolument sûre. Toutefois, j'aimerais comprendre ce qui motive ces caprices : tantôt les deux PC ne se "voient" même pas en tant qu'ordinateurs (ils peuvent se détecter en tant que diffuseurs médias), et ne permettent donc pas l'accès de l'un à l'autre ; dans les cas les plus favorables, l'un des deux, toujours le même, affiche l'autre dans le dossier "Réseau", et donne accès à "Users > Public", sans réciprocité. Dans cette dernière configuration, je peux me débrouiller, au prix de quelques déplacements supplémentaires de fichiers/dossiers, et me dispenser de TeamViewer. Je précise que le paramétrage de "Réseau et partage" a été fait de manière à ce que tout soit le plus possible "ouvert" et qu'il reste inchangé. Existe-t-il un moyen, relativement simple, d'obtenir une configuration stable et constante ?
  25. Assez logique, évidemment, philbisca ! Pourtant, ce n'est pas exactement ce qui se passe : en réalité, le service WindowsSearch est activé, mais tout simplement, il s'embourbe dans ses recherches, qui n'aboutissent jamais. Maintenant que Wise JetSearch peut assumer cette fonction, ce qu'il fait très bien, voici la réponse que j'obtiens lorsque je veux arrêter WindowsSearch avec services.msc. Et bien sûr, quand je cherche à connaître l'état de l'indexation, la fenêtre des options s'ouvre mais reste inerte et vide, ne réagissant à aucune commande, si bien qu'on ne peut même plus la fermer. Étrange, non ?
×
×
  • Créer...